Tous les Hadiths Hadiths Prière Hadiths Ablutions Hadiths Aumône Hadiths Science Hadiths Prophète Hadiths Hajj
Hadiths Coran Hadiths Femme Hadiths Homme Hadiths Mariage Hadiths Parents Hadiths Jeûne Hadiths Ramadan
Hadiths Invocations Hadiths Péché Hadiths Mort Hadiths Paradis Hadiths Enfer Ramadan Hadiths Mosquée
 
 
 

Le consensus (Ijma') 4/5

 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Les textes des compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous) et des premiers musulmans

D'après 'Amr Ibn Maymoum : Lorsqu'il parvenait à Abou Bakr (qu'Allah l'agrée) une affaire dans laquelle il devait juger, il regardait dans le Livre d'Allah. S'il y trouvait un jugement correspondant à l'affaire alors il appliquait ce jugement entre les gens qui étaient en différent.
S'il ne trouvait pas dans le Livre, il regardait s'il y avait une Sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) sur ce sujet. S'il connaissait une Sounna alors il jugeait par cette Sounna.
S'il ne connaissait pas de Sounna alors il sortait et demandait aux musulmans : « Il m'est parvenu telle et telle affaire, j'ai regardé dans le Livre d'Allah et dans la Sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) mais je n'ai rien trouvé concernant cette affaire.
Avez-vous connaissance que le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ait rendu un jugement sur cette affaire ? ».
Il arrivait parfois que des gens se lèvent et disent : Oui ! Sur cela, le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a jugé de telle et telle manière.
Alors Abou Bakr (qu'Allah l'agrée) prenait le jugement du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui). (*)
Et 'Omar (qu'Allah l'agrée) faisait la même chose qu'Abou Bakr (qu'Allah l'agrée). S'il ne trouvait pas de jugement ni dans le Coran, ni dans la Sounna, il regardait si Abou Bakr (qu'Allah l'agrée) avait précédemment jugé dans une affaire similaire.
S'il voyait qu'Abou Bakr (qu'Allah l'agrée) avait jugé dans une affaire similaire alors il jugeait par le même jugement qu'Abou Bakr (qu'Allah l'agrée).
Enfin, si ce n'était pas le cas, il convoquait les dirigeants et les savants parmi les musulmans et demandait leur avis sur la question et s'il étaient tous d'accord sur la manière dont il fallait juger alors il jugeait par cela.
(Rapporté par Al Bayhaqi dans As Sounan Al Koubra n°20341 et authentifié par l'imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 13/342)

(*) Ce texte fait partie des nombreux textes qui montrent que les grands compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous) ne connaissaient pas tous les hadiths du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).

Si certains hadiths n'étaient pas connus par les plus savants des compagnons du Prophète (qu'Allah les agrée tous), comment des gens peuvent-ils rejeter des hadiths du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) en argumentant que si ces hadiths existaient alors l'imam qu'ils suivent en aurait forcément eu connaissance ?!


عن ميمون بن مهران قال : كان أبو بكر رضي الله عنه إذا ورد عليه خصم نظر في كتاب الله فإن وجد فيه ما يقضي به قضى به بينهم
فإن لم يجد في الكتاب نظر هل كانت من النّبي صلّى الله عليه و سلّم فيه سنّة فإن علمها قضى بها وإن لم يعلم خرج فسأل المسلمين فقال : أتاني كذا وكذا فنظرت في كتاب الله وفي سنة رسول الله صلى الله عليه و سلم فلم أجد في ذلك شيئًا فهل تعلمون أن نبي الله صلّى الله عليه و سلّم قضى في ذلك بقضاء ؟
فربما قام إليه الرهط فقالوا : نعم قضى فيه بكذا وكذا فيأخذ بقضاء رسول الله صلّى الله عليه و سلّم
و كان عمر بن الخطاب رضي الله عنه يفعل ذلك فإن أعياه أن يجد في القرآن والسنة نظر هل كان لأبي بكر رضي الله عنه فيه قضاء
فإن وجد أبا بكر رضي الله عنه قد قضى فيه بقضاء قضى به وإلا دعا رؤوس المسلمين وعلماءهم فاستشارهم فإذا اجتمعوا على الأمر قضى بينهم
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ٢٠٣٤١ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٣٤٢/١٣)


D'après Chourayh : 'Omar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée) m'a écrit ce qui suit : « Lorsqu'il te parvient une affaire et que tu trouves le jugement de cette affaire dans le Livre d'Allah alors juge par cela et il ne faut pas que les gens te poussent à délaisser le jugement par le Coran. (1)
S'il te parvient une affaire dont le jugement ne se trouve pas dans le Livre d'Allah alors regarde dans la Sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et juge par la Sounna.
S'il te parvient une affaire dont le jugement ne se trouve pas dans le Livre d'Allah ni dans la Sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) alors regarde ce sur quoi les gens sont en consensus et juge par cela. (2)
S'il te parvient une affaire dont le jugement ne se trouve pas dans le Livre d'Allah ni dans la Sounna du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) et à propos de laquelle ceux qui sont venus avant toi n'ont pas parlé alors choisis entre deux choses.
Si tu le veux alors fais un effort de réflexion puis avance toi et juge par ton avis.
Et si tu le veux alors ne t'avance pas et je vois que le fait que tu ne t'avances pas est meilleur pour toi ».
(Rapporté par Al Bayhaqi dans As Sounan Al Koubra n°20342 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 1161)

(1) C'est à dire qu'il ne faut pas que la pression des gens et leur mécontentement te pousse à délaisser le fait de juger par ce qui est mentionné dans le Coran.

(2) L'imam Nasa'i (mort en 303 du calendrier hégirien) a classé ce texte dans ses Sounan dans le chapitre intitulé : -Le fait de juger par la chose sur laquelle les savants sont en consensus-.
(Sounan Nasa'i p 811)


عن شريح أن عمر بن الخطاب رضي الله عنه كتب إليه : إذا جاءك أمر في كتاب الله فاقض به ولا يلفتنك عنه الرّجال
فإن أتاك ما ليس في كتاب الله فأنظر سنة رسول الله صلّى الله عليه و سلّم فاقض بها
فإن جاءك ما ليس في كتاب الله ولم يكن فيه سنّة من رسول الله صلّى الله عليه و سلّم فأنظر ما اجتمع عليه النّاس فخذ به
فإن جاءك ما ليس في كتاب الله ولم يكن فيه سنّة من رسول الله صلّى الله عليه و سلّم ولم يتكلّم فيه أحد قبلك فاختر أي الأمرين شئت إن شئت أن تجتهد برأيك ثمّ تقدم فتقدم وإن شئت أن تأخر فتأخر ولا أرى التأخر إلاّ خيرًا لك
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ٢٠٣٤٢ و صححه الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثر الصحابة في الفقه ص ١١٦١)
 




Consulter la Liste de tous les hadiths
Consulter le Hadith du jour
 
 
 
Vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire ou vous désinscrire ou avez remarqué une erreur ? Contactez-Nous : officielhadithdujour[@robase]gmail.com
Services :   Hadith Du Jour   |  Coran en ligne                          Mentions
        
Téléchargements